5
(1)

Le géant de l’électroménager que nous connaissons aujourd’hui est le produit d’un homme visionnaire, un inventeur persévérant, un leader né : James Dyson.

Dyson est né de l’enthousiasme de Sir James qui avait pourtant tout pour être un homme de bureau. Il a malgré cela révolutionné ce secteur longtemps endormi, très en arrière sur le développement.

James Dyson, un inventeur passionné

premier-aspirateur-Dyson-.dc07
Dyson DC07 : Le tout premier aspirateur Dyson doté de la technologie Dual Cyclone

Né en 1947 d’un père et d’une mère anglaise, James est un enfant pas comme les autres, toujours ailleurs, dans son monde à lui. En 1960, son amour pour l’ameublement l’amène à intégrer la prestigieuse Royales Collège of Art.

À sa sortie munie d’un diplôme universitaire en bon et due forme, il exerce son inventivité dans la conception et le design d’un véhicule maritime, SEA-TRUCK. Il obtient sa première récompense en 1977 après la réalisation d’un pneu qui ne s’enfonce pas dans le sol, une réelle innovation.

Après quoi, il décide de s’adonner entièrement à sa passion : l’invention. Il en sortira tour à tour un rouleau de jardin, un trolley Ball et un peu plus tard la technologie Dual Cyclone.

Dyson nait après un déménagement du célèbre inventeur au cours duquel, son aspirateur est en rade. Pour essayer de comprendre son dysfonctionnement, il le dépèce. Il s’avère que le sac de collecte est encrassé, d’où l’idée phénoménale de l’aspirateur sans sac.  

Après 5150 prototypes tous insatisfaisants pendant 5 ans (entre 1979 et 1986), il finit par sortir de son laboratoire l’exemplaire qui va tout changer.  À son plus grand désarroi, ce qu’il pense être une révélation se voit bouder en Europe notamment où il reposait pourtant beaucoup d’espoir.

Ils sont encore obnubilés par l’aspirateur avec sac et s’y accrochent fermement, ils ne sont tout simplement pas prêts pour le changement.

Heureusement pour lui, le groupe APEX et le Japon l’accueille avec engouement en 1986, ils fabriquent et commercialisent le premier aspirateur sans sac Dyson: Dyson est en marche. 

Dyson : une entreprise innovatrice

Depuis la sortie de son premier G-FORCE en 1986, Dyson innove sans cesse.  En fait, la firme ne s’arrête jamais. C’est ce qui leur permet d’avoir toujours un coup d’avance sur leurs concurrents. Le géant a mis sur pied le centre de recherche Malmesbury qui est le principal pôle d’innovation pour tous leurs produits présents sur le marché.

Et pour en avoir des produits, Dyson en a. La diversification est l’un de leur modèle et secret de réussite. Quand on l’attend dans l’aspirateur, le coup de grâce provient des sèche-mains ou des sèche-cheveux. Ils sont imprévisibles et désormais inarrêtables. De plus, tous ses aspirateurs sont faciles d’entretien et simples d’utilisation.

Avec la particularité de ne délaisser aucun des secteurs choisis, que ce soit la ligne pour cheveux, les laves linges ; ils sont les leaders en termes d’innovations. C’est assez impressionnant il faut le dire. Leur crédo, un savoir-faire, un style simpliste, un prix élevé. Et ça marche !

Malgré le fait qu’ils proposent leurs produits à des prix qui peuvent valoir le salaire d’un jeune étudiant, ils battent des records de ventes et on en redemande. En termes de fluctuation de ses capacités, Dyson affiche en 2018 un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de livres sterling.

nouveau-aspirateur-balai-dyson-v11
Dyson V11, le nouveau aspirateur Dyson sortie en 2019

Une somme sans cesse croissance au rythme de leur diversification, mais surtout de leur imagination sans cesse débordante. Il faut dire qu’avec un PDG comme Sir James Dyson qui se charge lui-même du pole création, c’est le manque de créativité qui serait inattendu.

Une croissance exponentielle

Le choix de développer l’entreprise dans le monde a été une décision très judicieuse. Présent désormais dans 70 pays avec plus de 350 ingénieurs, la firme voit son chiffre d’affaires croitre de manière exponentielle chaque année.

Pour avoir une idée, en 2014, Dyson présentait un chiffre d’affaires de 1,1 milliard de livres et en 2018, 4,4 milliards. La multiplication des magasins et sites de fabrications permet également à la marque d’asseoir fidèlement dans les ménages du monde entier, le nom Dyson.

La marque a d’ailleurs fait le choix très récemment de déloger son siège social de l’Angleterre pour le Singapour. Le directeur du groupe a donné une explication en ces termes : 

« Une large majorité des clients de Dyson ainsi que tous nos centres de production sont situés en Asie. […] Cette relocalisation reflète l’importance croissante de cette zone dans notre développement ».

La raison de ce ton sur la défensive résulte du désaccord des Anglais qui trouvent cette tactique très « hypocrites » pour une firme qui a défendu férocement le Brexit.

Ce petit accrochage n’a pas pour autant influencé d’une quelconque manière les décisions de Dyson qui semble s’être lancée pour conquérir le monde. De toute manière, tous les jalons technologiques sont mis en place pour maintenir la marque au Top niveau.

Malgré les années qui passent et les concurrents toujours plus nombreux (Rowenta, Dreame, Hoover, Electrolux, Bosch…), Dyson continue d’imposer le respect de tous.

Dyson et son échec cuisant

Si tout semble fonctionner comme sur des roulettes pour la marque, une ombre au tableau a failli les pousser au discrédit. Parmi les nombreux projets innovateurs de la marque, celui de produire une voiture électrique bon prix était finalement le projet de trop.

Ayant fait de grosses déclarations il a quelques années, Sir James en personne a dû avouer l’incapacité de Dyson à mondovision. Un déchirement pour l’inventeur qui est très persévérant et « jusqu’au-boutiste ».

Il a su tirer son épingle du jeu en affichant son humilité et cela est plutôt bien passé. C’est un évènement qui a secoué le monde de l’invention et de la technologie. Cependant, c’est aujourd’hui désormais classé dans les documents du passé.

La marque a su rebondir en accroissant sa ligne pour cheveux et lave-linges, ce qui a contribué à faire oublier définitivement l’affaire « Dyson et voiture électrique »

La Fondation Sir James Dyson

Ayant connu des débuts dubitatifs et difficiles, le souhait de James Dyson a toujours été de donner une plateforme aux jeunes inventeurs de s’exprimer librement. C’est cette volonté première qui a poussé le fondateur à créer cette fondation.

La Fondation Dyson attribue des bourses, des aides aux jeunes férues de la technologie, l’ingénierie et les sciences afin de susciter des vocations et les James Dyson de demain.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas de vote pour l'instant. Soyez le premier à voter pour cet article.

Vous aimerez aussi :